Slide thumbnail
Pour mincir et lutter contre la cellulite

L'EXPERT EN NUTRICOSMÉTIQUE

JE DÉCOUVRE

Gamme BUM BUM

Slide thumbnail
Bronzage et protection de la peau

L'EXPERT EN NUTRICOSMÉTIQUE

JE DÉCOUVRE

Gamme TERRACOTTA

Slide thumbnail
Offre spéciale fête des mères

L'EXPERT EN NUTRICOSMÉTIQUE

J'EN PROFITE

Valable sur tout le site

L'EXPERT EN NUTRICOSMÉTIQUE - Compléments alimentaires beauté, esthétique et santé

Biocyte vous propose des produits pour éviter la carence en fer

Le Fer: Un élément indispensable pour notre organisme

Le fer est indispensable pour le bon fonctionnement de l'organisme au quotidien. Une déficience en fer peut entraîner des conséquences néfastes non seulement sur le bien-être, mais également sur la santé d'une personne. Il est ainsi important d'intégrer dans son alimentation des aliments riches en fer. Détails.

Le fer : qu'est-ce que c'est et quel est son rôle dans l'organisme ?

Le fer est un oligo-élément, autrement dit, un sel minéral nécessaire à l'organisme, mais en petite quantité. Comme indiqué dans le magazine Passeport Santé, le corps d'un homme de 70 kg renferme 4 g de fer tandis que celui d'une femme de 60 kg en renferme 2,5 g. Toutefois, les femmes ont besoin de consommer plus de fer que les hommes, notamment à certains stades précis de leur vie comme à l'adolescence, pendant la grossesse ou lors de l'allaitement. Absorbé surtout dans l'intestin grêle, le fer se concentre essentiellement dans les globules rouges et dans les muscles. Cependant, des réserves sont aussi présentes dans le foie.

Le fer est un élément indispensable à la réalisation de plusieurs fonctions organiques. Constituant de l'hémoglobine, à l'intérieur des globules rouges, il joue un rôle clé dans l'approvisionnement des différents organes en oxygène. Il se trouve également dans la myoglobine, l'équivalent de l'hémoglobine dans les muscles qui est en charge de créer une réserve d'oxygène dans les muscles. Il est aussi utile dans la production de l'adénosine triphosphate (ATP) qui est la première source d'énergie dans le corps. Par ailleurs, le fer participe également dans la structure de plusieurs enzymes qui entrent en jeu dans des réactions métaboliques essentielles comme la production des catécholamines (noradrénaline, dopamine) et la synthèse d’ADN. Il intervient également dans des processus physiologiques vitaux tels que la régulation de la croissance et la différenciation des cellules.

Quels sont les risques d'une carence en fer ?

La carence en fer est l'une des carences les plus répandues dans le monde. Elle provoque une anémie, c'est-à-dire un taux d’hémoglobine trop faible. Appelée « anémie par carence martiale », ce type d'anémie toucherait plus de 800 millions de personnes dans le monde selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'anémie par carence martiale fait généralement suite à un apport insuffisant en fer, dans les populations à risque ou dans le cadre d'un régime végétalien par exemple.

La carence en fer peut se manifester de plusieurs façons. Mais le plus souvent, elle se traduit par de la fatigue, la frilosité, l'essoufflement, la perte de poids, le manque d'appétit, la chute de la tension artérielle, la chute de cheveux, la réduction des performances intellectuelles, l'irritabilité, la diminution de la résistance aux infections, la pâleur, entre autres symptômes.

Si le déficit en fer présente des risques significatifs pour la santé, l'excès de fer n'est pas non plus inoffensif. En effet, pro-oxydant, le fer favoriserait le stress oxydatif au niveau du côlon notamment, augmentant ainsi les risques de cancer colorectal chez les personnes qui consomment régulièrement de la viande rouge. Pour éviter ce cas de figure, il convient de toujours consulter son médecin avant de recourir à la supplémentation en fer.

Quelles sont les sources alimentaires du fer ?

L'organisme puise le fer dont il a besoin pour fonctionner normalement dans notre alimentation. Selon la forme chimique du fer dans les aliments, on distingue :

- Le fer héminique : ce type de fer est surtout présent dans les produits carnés et dans les fruits de mer. C'est la forme la plus assimilable du fer. L'organisme en retient en moyenne 25 %.

- Le fer non héminique : ce type de fer se retrouve dans les fruits et légumes, les légumineuses, les grains entiers, les œufs ainsi que les produits laitiers. Il est moins assimilable que le fer héminique et n'est retenu par l'organisme qu'à hauteur de 5 % maximum. La vitamine C améliore toutefois son assimilation.

Parmi les aliments les plus riches en fer, on peut citer le boudin noir, la viande rouge, notamment les abats et les fruits de mer. Les aliments céréaliers complets, les légumes secs et quelques légumes frais à l'instar de l'épinard ainsi que les fruits à coque apportent également une quantité conséquente de fer. Si les produits laitiers contiennent du fer, ce n'est qu'en faible proportion. De plus, le calcium qu'ils contiennent peut nuire à l'absorption du fer.

Lorsque l'alimentation ne suffit pas à couvrir convenablement les apports nutritionnels conseillés (ANC) en fer, il peut être judicieux de recourir à la supplémentation. Dans cette optique, Biocyte propose le complément alimentaire microencapsulé Biocyte Longevity Fe Fer. Pour éviter tout désagrément, il convient de respecter les conseils d’utilisation et les avertissements présents sur le produit.

Source : Top Santé

  • Livraison express_en 48h seulement Livraison express_en 48h seulement
  • Livraison offerte dès 49 €_en France métropolitaine Livraison offerte dès 49 €_en France métropolitaine
  • Conseils nutri-esthétiques_au 0 800 808 909 Conseils nutri-esthétiques_au 0 800 808 909
  • Paiement sécurisé_Master card, Paypal, Visa, CB Paiement sécurisé_Master card, Paypal, Visa, CB